AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue dans notre petite famille
Venez, on ne mord pas, et on adore les RP
Sang Pur
Les inscriptions pour des Sang-Purs sont règlementées. Merci de lire ce sujet
Les maisons
Merci de ne pas oublier qu'il n'y a pas que Serpentard et Gryffondor : les Pouffy's ont aussi besoin de vous pour gagner la coupe des maisons !
Hogwarts Games
Vite vite! Viens voir! Le Hogwarts Game de la semaine est lancé : Ici

Partagez | .
 

 Rencontre nocturne (On prend la même et on recommence... Avec Teag)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ღ Teacher ღ
avatar : Natalie Dormer
Messages : 173
Date d'inscription : 30/12/2014
Age : 28
Localisation : Poudlard
Emploi/loisirs : chanter, danser, monter à cheval
Humeur : Joyeuse

RP'zone
Sang:
Boutique:
Année:
avatar
ღ Teacher ღ
Gabrielle Delacour
                                                          
MessageSujet: Rencontre nocturne (On prend la même et on recommence... Avec Teag)  Lun 13 Avr - 18:08



   
   Teag et Gaby
   Rencontre Nocturne, seconde édition

L
es nuits se suivent et se ressemblent en ce moment à Poudlard. Je pensais que mes retrouvailles avec Cad m'auraient rendue le sommeil. La nuit précédente, j'avais d'ailleurs dormi comme un bébé. Mais je ne cesse de penser et repenser à l'interrogatoire de l'auror ce matin... C'était quoi son nom déjà... Isadora je crois. Et ses questions, et cette impression omniprésente de culpabilité, m'oppresse de plus en plus. Le sommeil est à mille lieux de pointer le bout de son nez maintenant. Il est bien plus de trois heures du matin à présent et je n'ai même pas envie de lire... Un des romans prêté par Cad se trouve pourtant sur ma table de nuit. Game of... Thrones, je crois. Mais je n'ai même pas envie de le regarder. Je trépignais tellement d'impatience quand il me l'a remit il n'y a pas de ça deux jours. Pourtant, il reste là, sans que l'envie de le feuilleter me prenne. Je suis bien trop préoccupée par tout ce qui est en train de se passer. J'ai besoin de penser à autre chose, de me vider l'esprit. Sauf que cela est bien plus facile à dire qu'à faire.

Je sais ce que je vais faire, je vais aller me dégourdir les jambes. J'aurais pu dire les plumes, mais j'ai comme l'impression que je ferais bien de rester discrète à ce niveau pendant quelques temps. Cad est au courant, c'est un fait, et j'ai parfaitement confiance en lui. Mais si par je ne sais quel événement, cela venait à s'ébruiter... Peeves par exemple, ou un fantôme moins endormi que les autres l'autre nuit à la bibliothèque et cela pourrait bien me retomber dessus. Et puis... Cet interrogatoire de ce matin m'a échaudé à réutiliser mon apparence de rapace nocturne. Je ne saurais dire pourquoi en plus... Mais je vais me contenter d'aller marcher un peu, dans le château, la nuit est bien trop fraîche pour que je m'aventure dehors.

Et peut-être rencontrerai-je à nouveau Cad, qui sait? Hein? Ce serait bien non? C'est en tout cas ce que je me dis tandis que j'enfile une robe de chambre et sort mes appartements. 7 étages attendent patiemment ma venue... Enfin, patiemment... Pourquoi cette impression de ne pas être seule dans ces couloirs me prend-t-elle à encore?

Je respire un grand coup et marche, totalement au hasard. Je n'ai pas peur de me perdre, je connais Poudlard comme ma poche, ce château est ma maison et j'en connais bien les secrets (enfin, pas tous je suppose, mais beaucoup, c'est un fait!).

Je ne fais attention à l'endroit où je me trouve que lorsqu'un son mélodieux monte subitement à mes oreilles. Me voilà au premier étage, je ne me suis pas rendue compte d'avoir arpenté autant d'étages en si peu de temps... Peu de temps? En fait je ne sais même pas depuis combien de temps je suis partie.

Le son est vraiment agréable à mes oreilles. Je ne l'ai jamais entendu ici. Je crois le reconnaître, cependant. On dirait de la guitare. Mais bien mieux jouée que la dernière fois que j'en ai entendu. Je m'adosse au mur le plus proche dans un soupire presque théâtral si il n'était pas aussi sincère... Et personne n'est là pour apprécier mon jeu d'actrice de toute manière. Cette mélodie est une si douce thérapie à cette sensation étrange qui s'est emparée de moi depuis cette rencontre avec l'auror ce matin.

Je me demande bien qui peut ainsi jouer en plein milieu de la nuit. Probablement pas un élève, et si il se trouve là, ce petit chenapan ne respecte pas le couvre-feu! Je ne respecte pas non plus d'ailleurs. Mais je suis un membre du corps enseignant n'est-ce pas?

Et tout à coup, sans vraiment m'en rendre compte, je me mets à accompagner l'instrument de musique en chantonnant. Il m'a souvent été dit que j'ai une voix divine. Je n'en ai que faire et encore moins en cet instant. Tout ce qui compte, c'est l'impression de quiétude qui s'est emparée de moi depuis que j'entends cet air. Le joueur doit vraiment être un grand sorcier.

Je me mets à suivre d'un pas lent la musique tout en continuant à fredonner... Je dois savoir d'où cela provient... Mes pas me mènent sans vraiment que je m'en rende compte devant la porte de l'infirmerie. A droite se trouve le bureau de Campbell, le "maître de ces lieux"... Et cela ne fait plus aucun doute, la mélodie provient de là!

Je m'approche de la pièce,  regardant autour de moi si aucun patient risque d'être réveillé... Je n'ai pourtant pas cessé de chanter... Une lumière transparaît de l'encadrement de la porte... J'y glisse lentement la tête, découvrant Teagan, enfin, Campbell comme je l'appelle le plus souvent, en musicien qui fait jouer ses mains sur un morceau de bois.
WILDBIRD
 


Dernière édition par Gabrielle Delacour le Mar 5 Mai - 19:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
avatar : Arthur Darvill
Messages : 26
Date d'inscription : 31/03/2015
avatar
Nouveau
Teagan A. Campbell
                                                          
MessageSujet: Re: Rencontre nocturne (On prend la même et on recommence... Avec Teag)  Lun 13 Avr - 21:24



Rencontre nocturne [Gaby & Teagan]


Pour une fois, l'infirmerie était déserte, les derniers malades que j'avais eu avaient pu regagner leurs dortoirs avant la nuit, ce qui faisait que, techniquement, je n'avais rien à faire. Le problème étant que je préférais de loin être (très) occupé. J'avais vérifié l'état de mes stocks de remèdes, rien d'urgent de ce côté là. Alors j'avais pris un peu de temps pour ranger. Si ça continuait, j'allais devenir maniaque. Je m'étais donc retrouvé à tardivement me tourner les pouces dans l'officine qui me servait de bureau. Il ne me restait rien à faire, si ce n'était dormir, mais en ce moment, je n'étais pas vraiment du genre marmotte. J'étais plus du genre animal nocturne. Qui ne dormait pas plus le jour, en fait. Après un dernier tour de vérification - comme si je laissais des choses trainer, sérieusement ! J'étais retourné m'asseoir  à mon bureau.

Et comme il m'arrivait souvent quand j'avais un moment de libre que je ne mettais pas à profit pour étudier ou cuisiner - parce que oui, malgré mes études terminées depuis belle lurette, je continuais à m'instruire. On ne sait jamais trop de choses. - j'avais pris ma guitare, un instrument de facture tout à fait moldue, offerte par mon père. Sans doute mon bien le plus précieux. Plus qu'une baguette, en tout cas, à mes yeux. Je l'entretenais de façon totalement moldue, pour ne pas la dénaturer. A mes yeux une fois de plus. Je me moquais bien de ses petites imperfections. Je trainais cette guitare avec moi depuis suffisamment longtemps pour connaitre chaque petit défaut imprimé sur le bois de la caisse. C'était comme nos cicatrices, ça faisait partie d'elle. Et accordée à la perfection, elle rendait un son que la magie ne saurait s'approprier. La musique est une forme de magie à elle toute seule.

Je n'étais pas non plus un musicien de génie. J'avais appris beaucoup dans mon coin, mais comme je m'investissais à 200% dans tout ce que j'entreprenais, j'avais un niveau tout sauf méprisable. Je m'étais tranquillement assis dans mon fauteuil, l'instrument  entre mes mains, et une fois la guitare accordée, j'avais laissé mes doigts prendre le dessus. Les notes avaient commencé à fuser, doucement, la mélodie se tissant tout autour de moi.

Envolée, la lassitude. J'étais ailleurs, dans un autre monde, plus serein. Mes doigts glissaient, vibraient à l'unisson des cordes, pinçaient, tiraient, frottaient... Produisant un spectre audible apaisant et mélodieux. Mes yeux étaient fermés, mais j'aurais presque pu voir les notes et la mélodie se tisser devant moi. Un tout nouvel univers, rien qu'à moi, existant uniquement à travers mes mains qui s'agitaient et mes yeux fermés.

Seulement moi ? Je sentis soudainement quelqu'un me fixer. Vous savez, cette impression dérangeante qu'on vous épie. Une voix fredonnait. Juste à côté de moi. Le charme se rompit et je ratais un accord, ce qui me tira une grimace incontrôlée et j'ouvris les yeux. Envolée, la magie de la musique.

Mon regard se posa sur une jeune femme, je sursautais malgré moi et réussis de justesse à ne pas envoyer valser ma guitare.

« Je... Je croyais que j'étais seul. Désolé. »

Je remontais nerveusement mes lunettes sur mon nez, avant de m'essuyer les mains sur mon pantalon - une chance pour moi, même quand je restais debout tard la nuit, j'étais quand même habillé, j'aurais eu l'air fin en caleçon. Mon cerveau se remit à marcher bon gré mal gré et fit l'association entre la personne devant moi et la professeur de métamorphose et directrice des Gryffondor qui venait parfois dans mon "royaume".

« Vous avez besoin de quelque chose ? Entrez... Oh. Vous êtes déjà dedans, en fait. »

Je me retins de triturer - torturer même - les cordes de ma guitare. J'étais gêné d'avoir été pris sur le fait... Je doutais que quelqu'un à Poudlard m'ait déjà entendu joué, hormis peut-être les fantômes et les elfes de maison... C'était stupide de se sentir honteux pour si peu, la musique était un art, après tout, mais je n'aimais tellement pas "faire parler de moi".
By Morrigan

____________

Sleepwalking down the road, not waking from these dreams
‘Cause it’s never dead it’s still my head, It was a warzone in my teens
I’m still standing on that street, still need an enemy
The worst ones I can’t see, you can... you can
Revenir en haut Aller en bas
ღ Teacher ღ
avatar : Natalie Dormer
Messages : 173
Date d'inscription : 30/12/2014
Age : 28
Localisation : Poudlard
Emploi/loisirs : chanter, danser, monter à cheval
Humeur : Joyeuse

RP'zone
Sang:
Boutique:
Année:
avatar
ღ Teacher ღ
Gabrielle Delacour
                                                          
MessageSujet: Re: Rencontre nocturne (On prend la même et on recommence... Avec Teag)  Mar 5 Mai - 20:16



   
   Teag et Gaby
   Rencontre Nocturne, seconde édition

H
ypnotisée par la douce mélodie jouée par le médecin, je me laisse portée, oubliant les bonnes manières, me contentant de le fixer, un léger sourire aux lèvres. Je ne connais pas cette musique, mais elle est merveilleuse. Ma voix s'est aussi mise à fredonner, tout doucement, bercée que je suis... Il m'en faudrait soudain très peu pour m'endormir ici et maintenant... Bien plus efficace que les potions normalement préconisées par les médicomages. Celui-ci est très spécial. Ce n'est pas la première fois que je le pense. Il a un je ne sais quoi de professionnel et de fragile à la fois qui me touche... Une certaine timidité aussi, malgré une grande compétence et beaucoup de droiture dans son travail. Je ne lui ai jamais parlé beaucoup et rarement en dehors du cadre du travail, comme lorsqu'un élève doit se rendre à l'infirmerie, par exemple. Mais le peu de fois où je l'ai fait, j'ai trouvé que cet homme avait un petit truc en plus de touchant... Je pense pouvoir dire que je le considère comme un ami.

Et un ami qui manie merveilleusement bien cet instrument de musique moldu. Je ne le reconnais pas du tout, ne connait pas son nom et il n'a rien de magique, cela ne fait aucun doute. Rien de magique? Pas certain, pas dans le sens classique du terme, c'est évident, mais une magie en transparaît. Une magie profonde et ancienne, la magie des sentiments.

J'ai même fermé les yeux me semble-t-il. Bercée par la douceur de ces accords... L'énergie aussi. C'est étonnant comme ce son peu prendre au corps... Mais le son s'arrête subitement, et la voix de Campbell me réveil de mon rêve éveillé.

Il est désolé?

"Pourquoi serais-tu désolé? C'était magnifique...."

Mon ton se fait suave et rêveur, mon esprit se remémorant la fluidité et la précision, la douceur et la maîtrise de l’instrument... La douceur de la musique!

Campbell est soudain terriblement neveux? Suis-je aussi effrayante que ça, je lui souris... J'ai envie de lui dire de continuer, vraiment... Mais il reprend la parole plus rapidement que moi et plus anxieusement aussi.

Mais ses mots me font sourire et même rire, bien malgré moi... Je regarde l'endroit où je me trouve...

"Effectivement, je suis déjà dedans... Et ce serait à moi de te présenter des excuses, je suis entrée sans prévenir, ce n'est pas très poli de ma part..."

Et si j'ai besoin de quelque chose...

"Tu joues merveilleusement bien... Tu pourrais continuer s'il te plait... C'était tellement magnifique..."

Je fais un pas de plus dans sa direction, le vent surnaturel faisant un nouvelle fois voler mes cheveux de vélane... Je suis en tenue légère, une chemise de nuit longue en soie recouverte d'une robe de chambre... Pieds nus... Mais je ne m'en suis pas rendue compte avant cet instant et je sens que ma tenue et ma nature pose problème au jeune homme... Comme cela le fait à tous les hommes en fait...

"Excuse-moi, je suis désolée, je ne voulais pas violer ton intimité... J'ai été guidée par le son de ton... Ta... C'est quoi le nom de cet instrument au fait? Je crois en avoir déjà vu mais... Je ne me rappelle plus de son nom... Peut-être le connais-je ne français d'ailleurs mais pas en anglais."

Je secoue la tête en faisant un pas en arrière, soudain gênée...

"Pardon, je vais te laisser... Bonne nuit..." Dis-je avec un sourire compatissant.
WILDBIRD
 
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
avatar : Arthur Darvill
Messages : 26
Date d'inscription : 31/03/2015
avatar
Nouveau
Teagan A. Campbell
                                                          
MessageSujet: Re: Rencontre nocturne (On prend la même et on recommence... Avec Teag)  Sam 9 Mai - 15:54



Rencontre nocturne [Gaby & Teagan]


Je m'étais tellement laissé emporter par ma mélodie que je ne m'étais même pas rendu compte que quelqu'un était entré dans la pièce ! Bonjour, je suis une proie facile, même pour un tueur débutant... Mais pourquoi je pense à ça moi. Concentre toi au peu, idiot. J'invitais le professeur Delacour à entrer même si elle était déjà dedans, ce dont je me rendis compte... Et ce qui me fit bafouiller encore plus. Bien joué.

« Jouer merveilleusement bien ? Je... suis un débutant. Enfin. Y a beaucoup mieux que moi. »

Je n'arrivais pas à la cheville d'un vrai guitariste. Elle s'avança et je me forçais à me calmer, sinon j'allais vraiment me rendre ridicule. Un bon médecin est sensé pouvoir gérer les imprévus. Du cran Campbell. On se réveille un peu.

« Une guitare. Je crois que c'est le même mot en français. C'est une Fender. La marque. Et c'est une guitare accoustique. C'est un instrument moldu. Même s'il existe aussi en version "sorcier", mais je trouve que ça n'a pas le même charme. Et puis, c'est mon père qui me l'a offerte, autant dire qu'elle n'est plus toute jeune. »

Je remarquais que j'étais toujours assis et elle debout. Je me levais donc.

« Assieds-toi. Ne reste pas debout. Prend ma chaise si tu veux. »

Elle fit un pas en arrière comme pour quitter les lieux. Sauf que je ne voulais pas la faire fuir.

« Non, tu peux rester.... Je ne m'attendais vraiment pas à avoir un public. Mais ta présence ne me dérange pas. »

Je lui fis un petit sourire amical. C'était vrai. Même si je n'étais pas très à l'aise - mais en dehors de ma famille, je n'étais pas à l'aise avec beaucoup de monde, donc ça ne comptait pas vraiment.

« J'ai de l'eau, mais je peux demander à ce qu'on nous amène du jus de citrouille si tu préfères. »

Puis ça me revient. Elle avait des soucis pour dormir ses derniers temps - ce qui était aussi mon cas, sauf que c'était une habitude chez moi. Elle accepta de rester et je lui fis signe de prendre ma chaise. J'allais me chercher un tabouret.

« Je m'excuse si je t'ai paru brusque. Ce n'est pas du tout mon genre. Tu aimes la musique ? J'ai toujours trouvé l'art moldu fascinant. Nous... on triche un peu avec la magie. C'est facile de ne pas faire de faux-accords. Mais en utilisant de la magie... On n'utilise pas les sentiments. Et l'art, c'est justement fait avec des sentiments. »

Une fois de plus, ce n'était que mon humble avis personnel, ça ne regardait que moi. Mais je disais tout simplement ce que je pensais.

« J'ai appris à jouer avec des chansons moldues. Elles ont beaucoup de charme. »
By Morrigan

____________

Sleepwalking down the road, not waking from these dreams
‘Cause it’s never dead it’s still my head, It was a warzone in my teens
I’m still standing on that street, still need an enemy
The worst ones I can’t see, you can... you can
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
                                                          
MessageSujet: Re: Rencontre nocturne (On prend la même et on recommence... Avec Teag)  

Revenir en haut Aller en bas
 

Rencontre nocturne (On prend la même et on recommence... Avec Teag)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La Zygène
» qui à déjà vu des coq se battre?
» vieux chien de 16 ans insuffisant cardiaque
» ma trigano 1960
» Virée nocturne au pavillon de chasse ("parc du héron")

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hominum Revelio :: Poudlard :: Premier & Deuxième étage-