AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue dans notre petite famille
Venez, on ne mord pas, et on adore les RP
Sang Pur
Les inscriptions pour des Sang-Purs sont règlementées. Merci de lire ce sujet
Les maisons
Merci de ne pas oublier qu'il n'y a pas que Serpentard et Gryffondor : les Pouffy's ont aussi besoin de vous pour gagner la coupe des maisons !
Hogwarts Games
Vite vite! Viens voir! Le Hogwarts Game de la semaine est lancé : Ici

Partagez | .
 

 No matter what they say ft Mathhew (a)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ღ Ravenclaw ღ
avatar : Magdalena Zalejska
Messages : 152
Date d'inscription : 11/05/2015

RP'zone
Sang: mêlé
Boutique:
Année: 6ieme année
avatar
ღ Ravenclaw ღ
Sinead Marsh
                                                          
MessageSujet: No matter what they say ft Mathhew (a)  Lun 25 Mai - 10:21

No matter what they say × ft. Matthew & Sinead
Depuis plusieurs jours, la pluie ne cessait de tombait. Elle était si dense qu'on ne voyait pas à plus de quelques mètres. Pour ne rien arranger, elle s'accompagnait d'un vent glacial et pénétrant. Et, malgré cela, le cours de Soins aux Créatures Magiques, qui se déroulait en lisière de la forêt à l'autre bout du parc, n'avait pas été annulé. Emmitouflé dans vos écharpes et vos capes, vous aviez passé le cours, collé les uns aux autres le plus près des arbres possible, en espérant trouvait un abri de fortune. Et, lorsque finalement, le cours pris fin, une exclamation de soulagement s'éleva parmi vous. Vous vous étiez alors précipité vers le château. C'était votre dernier cours de la journée, la cours de botanique ayant lui été annulée. Lorsque tu entras dans le hall, ce lui résonnait déjà des plaintes de tes camarades. Vous étiez tous gelés et trempé jusqu'à l'os, ou presque. Tu avais eu la merveilleuse idée de lancer un impervius sur ta cape, ainsi même si elle était totalement détrempée tes vêtements, eux, étaient miraculeusement presque sec.

A tes côtés Eileen et les autres râlaient, alors que toi rien ne semblait de te défaire de ta bonne humeur. Tu étais sur un petit nuage, affichant un sourire niais dès le réveil, qui fut pourtant difficile en raison de ta courte nuit. Eileen et Kara, te connaissant que trop bien, ne mirent pas plus de quelques minutes à comprendre et à venir te tirer les verres du nez. Un coup sur ton épaule te sorti de ta rêverie. Tu te tournes vers Eileen qui en est l'auteur. « T'es avec nous. » Distraite, tu acquiesces, alors que ton amie secoue la tête mi- exaspérée, mi-amusée, sachant pertinemment à quoi tu pensais. « Je suis frigorifiée, pas vous ? On fait quoi ? » Tu relèves la tête vers Emilie, un de tes amies de Poufsouffle. Elle est en piteux état. A vrai dire, vous l ‘êtes tous. « On va boire un truc chaud dans la grande salle. » Entre les repas, la grande salle restait ouverte. On y trouvait toujours des boissons, chaudes ou froides, ainsi que toutes sortes de biscuits et autres gâteaux. De plus, c'était l'endroit où les élèves de toutes maisons pouvaient se retrouver. Sûrement pour ça qu'il y avait toujours du monde dedans, à toute heure de la journée. Ouvrant ta cape trempé, tu emboites le pas de tes amis et vous traversez le hall en direction des portes de la grande salle. Juste devant celle-ci, vous passez devant un groupe de fille, qui s'affaire à se recoiffer et à se remaquiller, tout en gloussant. Du pain bénit pour ta meilleure amie, toujours aussi moqueuse, qui ne peut s'empêcher de te glisser un commentaire à l'oreille qui te fait sourire.

En rentrant, machinalement, tu balayes la salle du regard. Il y a pas mal de monde pour la milieu d'après-midi. Visiblement, vos n'êtes pas les seuls dont les cours ont été annulés. Ton regard s'arrête sur la table des gryffondor et ton cœur fait un bond dans ta poitrine, alors que ton sourire niais réapparait sur ton visage, plus large que jamais. Matthew, est là. Tes amis se dirigent vers la table des poufsouffles, un peu plus loin et toi, tu restes à l'entrée. Seule, Emilie et Eileen, se sont arrêtés avec toi, remarquant ton air idiot, qui les fait beaucoup rire. « Hey, mais ce ne serait pas le prince charmant ! » se moque Emilie. Tu ne relèves, ces petites moqueries sont habituelles et en temps normal, tu es la première à participer. Tu te tournes vers les filles qui ne cessent de renchérir. Ignorant leur commentaire, tu annonces ravie. « Je vous rejoins plus tard. » Elles partent rejoindre les autres en riant, alors que toi tu t’apprêtes à rejoindre ton beau gryffondor, qui n'a pas remarqué ta présence, étant légèrement de dos. Il est installé presque au bout de la table et tu dois traverser quasiment toute la grande salle pour le rejoindre. Tu commences donc à avancer vers lui, tout en enlevant ton écharpe et ta cape trempé.

Après quelques mètres, tu te fais légèrement bousculé par l'une des filles qui se remaquillait devant la grande salle. Tu as laissé tomber ta cape par terre, à cause d'elle, mais elle ne semble même pas avoir réalisée que tu te trouvais sur son chemin. Sans t'adresser un mot ou même un regard, elle continue son chemin. Mais, rien ne semble pouvoir te défaire de ta bonne humeur. Tu te baisses pour ramasser ta cape et lorsque tu te redresses, tu te figes sur place. La fille vient d'arriver à hauteur de Matt, et visiblement c'est pour lui qu'elle se pomponnait. Elle s'installait à côté de lui tout en gloussant et en exhibant un décolleté vertigineux. Ton sourire s'était effacé instantanément. En l'espace de quelques secondes, tu avais perdu tout confiance en toi. Il faut dire que de ton point de vue, tu souffrais de la comparaison. Elle était grande et pulpeuse, avec des formes généreuses, qu'elle n'hésitait pas à mettre en valeur. La cravate de son uniforme avait été enlevé et son chemisier ouvert jusqu'au col en V de son pull, dévoilant un décolleté plongeant, qu'elle ne se privait pas de coller sous le nez de Matt. Elle aurait très bien pu être mannequin. Toi, tu étais de taille moyenne et avait le gabarit d'un botruc. Tu étais désespérément mince (avant que tu ne te mettes au sport, ça frôlait même la maigreur.). Quant à ta poitrine, bien qu'existante, elle restait discrète.Tu exagères sans doute, un peu. Mais si peu. Tu sens un poids sur ton cœur. De surcroit, elle est blonde et Matthew avait par le passé prouvé qu'il avait un faible pour les blondes. Et, pour en rien arrangé, elle était coiffée et maquillée à la perfection. Alors que toi … Toi, tu es frigorifiée et à moitiè-trempée. Et quant à tes cheveux, ça part dans tous les sens. Pour éviter qu'il dépasse de la capuche de ta cape, tu les as ramené en arrière et maintenue attaché avec ta baguette magique. Tu as des mèches de cheveux qui partent en tout sens et d'autres, sur l'avant du visage qui sont mouillés.  Tes épaules s'affaissent  légèrement. Non, décidément, tu ne fais pas le poids. Tu tournes un regard désespéré vers tes amis. Tu aperçois Eileen (retenu par deux de vos amis, car elle semble avoir une furieuse envie d'aller dire deux mots à la blonde). Son regard t'intime d'y aller, de ne pas te laisser démonter. Tu sais pertinemment ce qu'elle te dirait. Tu soupires donc et reprends ton chemin vers la table des rouges et ors. Mais, ta démarche est beaucoup moins assurée et ralentie à vue d'œil, plus tu te rapproches. Tu cherches désespérément un moyen de t'en sortir. Tu aperçois un groupe d'élève que tu connais un peu plus loin et tu te dis que si Matthew ne remarque pas ta présence, tu iras les voir eux. Cela t'éviterai sans doute une humiliation.

code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
ღ Gryffindor ღ
avatar : Diego Barrueco
Messages : 104
Date d'inscription : 29/04/2015
Age : 14
avatar
ღ Gryffindor ღ
Matthew Stevens
                                                          
MessageSujet: Re: No matter what they say ft Mathhew (a)  Lun 25 Mai - 13:41

No matter what they say
Matthew
feat.
Sinead


 

 



 

 

La nuit derrière Sinead et Matthew se sont enfin expliqué et ils se sont même embrasser. Tout va pour e mieux ils se sont quitté un peu précipitamment mais maintenant c'est sa petite amie. Δ résumé

J’ai du mal à dormir, je suis tout excité. J’ai l’impression d’être dans un rêve mais ce qui est la meilleure sensation au monde c’est d’être éveillé de savoir que tout ça c’est bien réel. J’arrive enfin à fermer les yeux vers les coups de 6 heures du matin mais mon réveil sonne quelques minutes seulement après. La tête dans le cul, ouais c’est sûr ! Je me lève avec peine et nonchalance mais c’est sans compter sur mon collègue de chambré qui m’a entendu rentrer selon lui sur les coups de deux heures du mat. Léger sourire en coin il comprend très vite que je n’étais pas seul. Mais contrairement à mes sorties nocturnes habituelles là ce n’était pas pour retrouver une fille mais ma femme. J’étais heureux même si au fond de ma tête j’appréhendais la suite. C’est-à-dire notre rencontre dans les couloirs et que faire si son frère est à côté de nous, il est au courant de rien et quand il le sera je n’ose pas imaginer sa réaction. Mais pas le temps de réfléchir que je suis déjà en retard pour mes cours de la journée et le premier : DCFM.
L’après-midi est de plus en plus longue et je n’ai pas eu de nouvelle de Sinead de la journée, et personne ne sait ce qui s’est passé hier soir, pas de nouvel du surveillant non plus. Il ne doit pas savoir que c’est nous surement. Mon regard se perd par la fenêtre alors que le vent souffle et les goutes s’écrase contre la vitre dans un bruit continuel de pincement. La cloche sonne enfin et je peux descendre manger un bout dans la grande salle en attendant le cours de soins aux créatures magiques prochains. Je descends mon sac sur le dos et je pénètre dans la Grande salle qui regroupe de plus en plus de monde trempé de la tête au pied. Sourire amusé je me dirige vers la table des rouge et or et m’installe tout en prenant un biscuit au chocolat. Très vite mes camarades de classes me rejoignent tout en me questionnant sur le fait que je ne sois pas aussi dynamique et emmerdant que d’habitude. « ça va t’inquiete, mais j’ai la flemme d’aller en cours sous ce temps c’est tout ! » mensonge ! Je suis plus inquiet par le fait de ne pas avoir vu Sinead de la journée, est ce qu’elle m’évite ? A-t-elle peur de ce qu’il va se passer ? Je l’avais pourtant prévenu.. Puis j’entends quelqu’un s’assoir à mes côtés et c’est miss teigneuse de chez les Serpentard, une fille de ma classe qui essaye tant bien que mal a m’attirer dans ses griffes. « Alors quand est ce que tu nous montres de nouveaux enchainement au Quidditch ? » dit elle d’un air sensuel sous le regard bailli de mes amis. Je ne peux m’empecher de rire un petit peu à ses propos très second degrés. Une ancienne conquête sous mes yeux. Mais avant même que j’ai le temps de répondre je vois au loins une jolie brune s’approcher de moi. Je vois dans son regard qu’elle n’a pas l’air très ravie. Et j’imagine très vite le retournement de situation m’accusant de draguer sous son nez et que je changeai jamais blablabla. Mais ce n’était pas le cas. Je passe une main dans mes cheveux et pose mon regard sur elle tentant un léger sourire pour apaiser la tension que je sentais monter.

© Gasmask



____________


« je te retrouverai, c'est sûr »
Les effluves de rhum dans ta voix, me font tourner la tête. Tu me fais danser du bout des doigts, comme tes cigarettes. Immobile, comme à ton habitude, mais es-tu devenue muette ? Ou est-ce à cause des kilomètres, que tu ne me réponds plus... ©️ .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
ღ Ravenclaw ღ
avatar : Magdalena Zalejska
Messages : 152
Date d'inscription : 11/05/2015

RP'zone
Sang: mêlé
Boutique:
Année: 6ieme année
avatar
ღ Ravenclaw ღ
Sinead Marsh
                                                          
MessageSujet: Re: No matter what they say ft Mathhew (a)  Lun 25 Mai - 14:41

No matter what they say × ft. Matthew & Sinead
Tu hésites de plus en plus à y aller. Tu perçois d'ici les gloussements de la pimbêche et ça t'irrite. Elle se pavane devant lui et ça t'énerve. Car oui, il n'y a pas seulement le manque de confiance en toi, même si c'est déjà beaucoup, en plus tu as tendance à être jalouse. Pas du genre, à taper une crise d'hystérie pour un oui ou pour un non. Et puis, là tu ne peux pas vraiment être jalouse parce qu'en soit lui n'a rien fait et en plus personne ne sait que vous êtes en couple en dehors de tes amis puisqu'Eileen n'a pas pu s'empêcher de te taquiner sur le sujet tout au long de la journée. Il faut dire aussi que tu avais plutôt distraite depuis ce matin. A partir, du moment où vous aviez quitté la salle commune, ce matin-là, tu n'avais pas cessé de chercher l'air de rien des yeux Matthew. A la mi-journée, tu ne l'avais toujours pas croisé et tu n'avais pu réprimer une lamentation à ce sujet, ce qui bien sûr, n'avait fait qu'encourager ta meilleure amie. Alors quand enfin, tu l'avais aperçu dans la grande salle, tu n'avais pû réprimer un large sourire et une folle envie d'aller sauter dans ses bras.

C'était sans compter sur miss parfaite qui, si elle continuait à se pencher ainsi en avant pendant qu'elle lui parlait, n'allait pas tarder à mettre la tête de Matthew dans son décolleté. Sur le côté, tu perçois Eileen, qui ne rigole plus. Ta meilleure amie toujours aussi exubérante et protectrice lâche des commentaires assassins sur la serpentard. Elle ne se prive pas pour les faire à haute voix et si tu es persuadée que personne ne les entends de la table des gryffondors, toi qui te trouve encore entre les tables en perçoit quelques brides. Et avouons-le, même si c'est pas très reluisant, ça te réconfortes un peu. Tu continus d'avancer, toujours aussi doucement, en essayant tant bien que mal de masquer ton agacement et ta perte totale d'estime de soi. Heureusement, Matt ne semble pas prêter particulièrement attention à la greluche à ses côtés et ça te met du baume au cœur. Et alors que tu n'es plus qu'à quelques mètres, il t'aperçoit. Il se tourne vers toi et t'adresse un sourire en ébouriffant ses cheveux. Et, ça te fait fondre presque instantanément. Tu lui rends son sourire et regagne un peu d'espoir. Tu reprends alors une allure normale et arrive à ses côtés en quelques secondes. Mine de rien, tu laisses tomber sur le banc ta cape et ton écharpe détrempé à moitié sur la verte et argent, qui émet un grognement de protestation. Tu la vois ouvrir la bouche, sans doute pour te dire de dégager, mais avant qu'elle ait pu dire quoi que se soit, tu te penches en avant et embrasse langoureusement ton petit-ami. Une main délicatement posée sur sa joue. Tu te recules légèrement et lui dit bonjour, ignorant totalement vos voisins de tables dont la mâchoire semble s'être décroché en vous voyant. La pire étant probablement miss-parfaite, qui semble partagé entre la stupéfaction, l'humiliation et la colère. Elle doit probablement avoir envie de t'arracher les yeux à cet instant précis et là encore soyons honnête, tu adores ça. N'ayant pas la place de t'asseoir entre eux, tu restes debout à côté de Matthew un bras autour de ses épaules. « Je t'ai cherché toute le journée. » Tu lui adresses un nouveau sourire.

Derrière-toi, de grands éclats de rire ta parviennent de la table des poufsouffle. Visiblement, Eileen a apprécié ton élan de courage. Tu te retournes tout de même pour lui faire les gros yeux, pour qu'elle se montre plus discrète. Toutes les personnes présentent à la table des rouges et or vous dévisage déjà, ce qui ne te met pas très à l'aise, alors pas besoin t'attirer l'attention de toute la grande salle. Eileen doit comprendre, car elle s'efforce de faire plus discret. Quant à toi, tu te tournes vers Matthew et la verte et argent. Visiblement, elle ne sait toujours remise du choc et n'ai pas décidé à bouger. Pourtant, même si tu es trop polie, pour lui dire d'aller voir ailleurs, tu aimerais bien qu'elle libère la place. Tu as toujours aussi froid et aimerai beaucoup pouvoir te blottir dans les bras de Matt en buvant un thé ou chocolat brûlant. Mais, madame ne semble toujours pas y croire. Du coup, tu demandes le plus innocemment possible. « Alors de quoi vous parliez ? » Dans l'espoir qu'elle réalise enfin qu'elle était de trop.

code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
ღ Gryffindor ღ
avatar : Diego Barrueco
Messages : 104
Date d'inscription : 29/04/2015
Age : 14
avatar
ღ Gryffindor ღ
Matthew Stevens
                                                          
MessageSujet: Re: No matter what they say ft Mathhew (a)  Lun 25 Mai - 15:16

No matter what they say
Matthew
feat.
Sinead


 

 



 

 

La nuit derrière Sinead et Matthew se sont enfin expliqué et ils se sont même embrasser. Tout va pour e mieux ils se sont quitté un peu précipitamment mais maintenant c'est sa petite amie. Δ résumé

Tout se passe en quelques secondes et je n’ai pas le temps de controler quoique soit, ce que je n’aime pas habituellement mais le fait qu’elle me surprenne comme ça j’appréciais pas mal. Je sens ses lèvres se poser sur les miennes et voilà que ma journée se rallume enfin, retrouvant ma joie de vivre je comprends que je suis dépendent d’elle. Je détourne mon regard vers la Serpentard qui semble la plus choqué de toutes les personnes présentes dans la Grande salle qui nous ont vu nous embrasser. Je peux aisément voir la meilleure amie de Sinead nous regarder d’un air satisfaite, cela me gêne un peu même si j’avais l’habitude que les gens me regarde lorsque j’étais accompagnée d’une demoiselle à mes bras mais cette fois ci le fait que ce soit cette jeune Serdaigle ça avait pas mal dérogé aux paris en cours sur qui sera la prochaine de Stevens. Je chevauche le banc pour être plus à l’aise à lui parler. Je sens son bras sur mes épaules et très vite je l’invite à s’assoir sur ma jambe car la vert et argent ne semblait pas apte à pouvoir bouger ne serais ce qu’un petit doigt. « Oh rien de bien passionnant, d’ailleurs tu allais partir non ? » une invitation plus que direct pour la Serpy à nous laisser entre nous. Je vois que la cape de ma petite amie était trempé et que ses cheveux aussi, ce qui me laisse deviner qu’elle venait d’avoir cours dehors « moi aussi je pensais te voir ce midi mais j’ai eu un empêchement avec les maraudeurs » rien de bien passionnant pour le moment mais ça allait prendre forme, d’ailleurs j’étais avec Jordan le frère de Sin’ mais là à ce moment présent il ne savait toujours pas que j’étais avec sa sœur, et le fait qu’il ne soit pas encore dans la grande salle me rassurait. Je pose ma main sur la jambe de ma petite amie déposant mon regard dans le sien, et la dévisage. « Même trempé tu es jolie, décidément tu es parfaite ! »

Les personnes autour de nous continuait de nous regarder même si ils essayaient d’être discret on pouvait remarquer les chuchotements et les regards en coin mais rien à faire, qu’est ce qu’on s’en fiche de ce qu’ils pensent ?! « Alors ta journée ? » faisant la discussion je ne voulais pas partir en cours et ne pas la voir avant ce soir, j’ai attendu une journée pour la toucher et avoir un bisous je ne vais certainement pas partir aussi vite. Un chocolat chaud apparaît sur la table comme par magie (a) je le tend vers Sinead pour qu’elle se réchauffe un peu « Dommage que ce ne soit pas moi qui te réchauffe » dis je en chuchotant, cette séduction et cette tension sexuelle devant des centaines de personnes me plaisait énormément.


© Gasmask



____________


« je te retrouverai, c'est sûr »
Les effluves de rhum dans ta voix, me font tourner la tête. Tu me fais danser du bout des doigts, comme tes cigarettes. Immobile, comme à ton habitude, mais es-tu devenue muette ? Ou est-ce à cause des kilomètres, que tu ne me réponds plus... ©️ .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
ღ Ravenclaw ღ
avatar : Magdalena Zalejska
Messages : 152
Date d'inscription : 11/05/2015

RP'zone
Sang: mêlé
Boutique:
Année: 6ieme année
avatar
ღ Ravenclaw ღ
Sinead Marsh
                                                          
MessageSujet: Re: No matter what they say ft Mathhew (a)  Mer 27 Mai - 22:38

No matter what they say × ft. Matthew & Sinead
Matthew lui fait preuve de beaucoup de tact que toi pour faire comprendre à la jeune serpentard qu'elle était de trop. Ce qui t'étonne et te rassure en même temps. Visiblement, il n'était pas sensible au charme de la demoiselle. Celle-ci hésita encore un instant puis se décida enfin à partir, non s'en manifester son mécontentement. Elle s'était levée d'un bond, envoyant un nouvelle fois valsé ta cape par terre. Elle t'avait toisé d'un air dégouté des pieds à la tête. Puis, avait ensuite fait volte-face d'un mouvement impérieux avec l'air renfrogné et non sans t'avoir jeté un dernier regard noir. Assise sur la jambe de Matthew, tu n'avais pas baissé le regard, pourtant, tout cela t'avais mis très mal à l'aise. Tu t'étais d'ailleurs légèrement tortillé sur place. Son attitude envers toi n'avait fait que renforcé ton manque de confiance en toi. Tu n'étais décidemment pas à la hauteur. Du moins pas pour lui. Cette pensée te provoqua un léger pincement au cœur. Tu sais pourtant qu'il ne faut pas faire attention de ce que pense les autres. D'ailleurs, en temps normal, tu t'en fichais royalement. Ca te glissait dessus, sans jamais t'atteindre. Mais là, c'était différent. Tu ne sais pas l'expliquer, mais tu tenais tellement à lui, à tel point que tu pouvais déjà prédire que s'il te laissait, tu ne t'en remettrais pas. Ou peut-être que si un jour. Mais pour l'instant ça te paraissait inconcevable. Comment pouvait-on ressentir ça ? Quelque chose de si fort en si peu de temps ? Tu avais tout fait pour le réprimer et cela n'avait sembler que faire accroitre tes sentiments.

D'un air absent, tu la regardes s'éloigner. Une fois sûr, qu'elle ne reviendra pas, tu te lèves et ramasses ta cape, avant de t'asseoir à côté de Matt. Il est à califourchon sur le banc, ce qui permet de te rapprocher un peu plus. Tu viens coller ton épaule contre son torse. Tu recherches ses bras. Dans ses bras, rien ne t'atteint. Dans ses bras, tu te sens bien. Il t'explique qu'il a manqué le déjeuner à cause d'un empêchement avec les maraudeurs. Tu fronces légèrement les sourcils. Tu les as toujours défendus, la plupart de leurs blagues te font rire, même si parfois tu désapprouves légèrement. Mais la dernière en date, t'as laissé un souvenir cuisant. Tu en fais encore des cauchemars. Pourtant, tu penses qu'ils ont fini par comprendre qu'ils sont allés trop loin. Du moins, tu l'espères. A cause de tout ça, tu ne parles toujours pas à ton frère. Tu préfères donc éviter le sujet pour l'instant et ne pas demander plus de détails. Tu réponds donc d'un ton égal. « Je suppose que je préfère ne pas savoir. » Puis, tu expliques à ton tour pourquoi tu as manqué le petit-déjeuner. « Moi, j'ai manqué le petit-déjeuner. Je ne me suis pas réveillée. Eileen et Kara ont dû me traîner hors du lit. » Et toute personne qui te connaît pourra dire que c'est chose rare. Mais, entre votre escapade nocturne, tout ce flot d'émotion et quelques cauchemars, tu étais épuisée. Tu rajoutes même un peu honteuse. « Et, je me suis endormie en études de runes. » Ça c'était carrément un sacrilège pour toi. Heureusement, que le professeur ne t'avait pas vu parce que ta meilleure amie n'avait pas jugé bon de te réveiller. Bien trop heureuse que pour une fois ce soit toi.

Un frisson à la fois de froid et plaisir, te parcoure lorsqu'il pose sa main sur ta jambe. Tu apprécies le contact. Et quand il te complimente, tu rougis comme une môme. Tu baisses les yeux un instant, ne sachant pas quoi dire. Après quelques secondes, tu relèves la tête et pose délicatement tes lèvres sur les siennes. Autour de vous, les regards sont de moins en moins discrets tout comme les commentaires. Autant les positifs que les négatifs. Tu fais de ton mieux pour les ignorer. De toute façon, tu es avec lui, c'est tout ce qui compte. « Rien de particulier. Si ce n'est que le prof de soins aux créatures magiques s'obstine à vouloir faire cours. Et toi ? » Soudain, quelque chose te reviens à l'esprit et tu te tournes vers lui et annonce en parlant plus bas pour être sûr qu'il soit le seul à attendre. « Ah si, on a j'ai croisé des surveillants. Ils s'inquiétaient de la disparition de l'un d'eux. Ils voulaient fouiller le château pour le retrouver. » A la pensée du surveillant qui avait probablement dû rester enfermer dans la salle du septième étage depuis cette nuit, un élan de culpabilité s'empare de toi accompagné d'une envie de rire. Cette sensation d'enfreindre le règlement, sans être nouvelle, restait rare. Et tu affichais un léger sourire et des joues rosies par la culpabilité. Tu ne peux t'empêcher de rajouter. « Le pauvre. »

Tu saisis le chocolat chaud qui vient d'apparaître avidement. Plaquant tes mains contre la paroi chaude de la tasse. Tu as toujours aussi froid, même si une soudaine vague de chaleur te submerge lorsque tu entends ce que ton petit-ami te souffle à l'oreille. Tu ris doucement et colle un peu plus à lui, si c'est possible. Et bien évidemment, tu rougis. Il faut dire qu'il y a de plus en plus de monde qui vous observe. Tu fais mine de ne pas le voir et bois une longue gorgée. Avant de reposer la tasse sur la table gardant tes mains collés à elle. Tu aperçois les regards changer légèrement d'expression. Tu fais face à Matthew et demande. « J'en ai partout c'est ça ? » Dans une tentative veine d'apercevoir, si tu as une moustache, tu te mets à loucher. Ridicule. Tu es en train de te ridiculiser devant tout le monde.

code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
                                                          
MessageSujet: Re: No matter what they say ft Mathhew (a)  

Revenir en haut Aller en bas
 

No matter what they say ft Mathhew (a)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» le gros chien matter par le petit chien
» 22000 CV en rang d'oignon...
» Ramirezi chez les Matter
» Mon atelier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hominum Revelio :: Poudlard :: Rez de Chaussée :: Grande Salle-