AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue dans notre petite famille
Venez, on ne mord pas, et on adore les RP
Sang Pur
Les inscriptions pour des Sang-Purs sont règlementées. Merci de lire ce sujet
Les maisons
Merci de ne pas oublier qu'il n'y a pas que Serpentard et Gryffondor : les Pouffy's ont aussi besoin de vous pour gagner la coupe des maisons !
Hogwarts Games
Vite vite! Viens voir! Le Hogwarts Game de la semaine est lancé : Ici

Partagez | .
 

 Abel ∞ La connerie, c'est la décontraction de l'intelligence. Alors, parfois, je me permets d'être con sciemment

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Auror
avatar : Ricki Hall (a)
Messages : 26
Date d'inscription : 26/05/2015
avatar
Auror
Abel M. Neeson
                                                          
MessageSujet: Abel ∞ La connerie, c'est la décontraction de l'intelligence. Alors, parfois, je me permets d'être con sciemment  Mar 26 Mai - 21:08


Abel Melchior Neeson



Abel Melchior Neeson est un blaireau masculin qui nous éclaire de son intelligence depuis 30 ans ans. Cette personne croit qu'elle gagnera le prix de beauté parce qu'elle fait partie des auror en tant que chef de brigade. C'est plutôt quelqu'un de charismatique, imprévisible, bagarreur, mystérieux mais vraiment épicurien, intelligent, persévérant, surprenant.

❯ ASCENDANCE : Ton sang est aussi mêlé que tes origines. Tout comme celui de tes deux parents. Ça ne t'as jamais posé de problème, et en général, ceux que ça dérange n'osent pas te le faire remarquer. Il faut dire que les inconscients qui ont osé s'en souviennent encore.
❯ DATE DE NAISSANCE ET LIEU: C'est le jour de la fête des morts que tu as poussé ton premier cri. T'es né le 1er novembre 1990 sous la chaleur écrasante de l'été. Non, t'es pas fou. T'es simplement né de l'autre côté de l'équateur, au Cap, en Afrique du Sud.
❯ CLASSE SOCIAL : Tu es dans la moyenne. Tu pourrais sans doute être beaucoup plus aisé, si tu étais moins têtue. A la mort de ton père, tu as hérité de sa fortune. Tu voulais pas le garder. Tu voulais de rien de lui, mais rien que pour l'emmerder là où il était tu l'as accepté. Parce que tu savais que ça l'aurait rendu fou que tu hérites de tout. Alors tu as tout claqué. Pour faire plaisir à ton entourage. Pour des œuvres caritatives diverses. Pour réaliser le rêve que tu avais avec ton frère et un de tes potes. Pour des conneries.
❯ ORIENTATION SEXUELLE : Si tu as une petite préférence pour les courbes féminines, tu n'es pas contre l'exploration du corps d'un homme. Tu es bisexuelle. Peu de gens le savent. Pas parce que tu n'assumes pas, bien au contraire. Simplement, parce que ça n'est le regarde pas, tu parles peu de toi et de ta vie privée et rare sont ceux qui se montrent assez téméraire pour te poser des questions personnelles.
❯ BAGUETTE : D'un noir de jais, ta baguette est faite d'ébène. Elle contient une plume de harpie et mesure 29 cm. Plutôt souple, elle est très réactive. Au fil du temps, elle a appris à te connaitre et anticipe même parfois tes réactions. De plus, si elle se retrouve dans les mains d'un de tes ennemis, elle n'hésite pas à se retourner contre eux.
❯ MIROIR DU RISED  : Tu te vois vieux. Ta barbe a blanchi, comme tes cheveux. T'es assis devant une maison de pierre perdue au milieu de nulle part. Autour de toi, y a tes frères et sœurs avec leurs mômes qui courent en tout sens en riant. Quelque part au milieu de tout ce monde, il y aussi tes enfants, qui ont eux-même des enfants. Tes amis aussi sont là. Tout le monde semble heureux et toi assis sur ton banc à côté de ton meilleur ami, tu observes en souriant, avant de te pencher vers un des gamins pour lui souffler une bêtise à faire sous le regard réprobateur de l'une de tes sœurs à qui tu tires la langue.
❯ PATRONUS : Pendant longtemps, tu n'as produit qu'un vague nuage argentée. Ton patronus n'a pris une forme que lors de dernière année à Poudlard. Tu sais pas pourquoi. Pourquoi avant, tu n'y parvenais pas et pourquoi du jour au lendemain, la brume à céder place à un magnifique hyppogriffe d'argent.
❯ EPOUVANTRARD : Ta plus grande peur, c'est que ta famille soit séparée. Qu'on t'enlève tes frères et sœurs. Qu'ils soient envoyés dans des foyers. Tous séparés. Tous seuls. Abandonné. Cette idée t'effraie. Elle t'es insupportable, inacceptable.



★ Caractère

Son physique imposant, son look atypique et son air renfrogné. Tout le monde a des a priori sur Abel et je suis persuadée que ça l'amuse beaucoup. Bien sûr, cela lui est utile dans son travail. Insondable, peu loquace et capable d'un regard de vous transpercer, de vous mettre mal à l'aise ou bien de vous effrayer, il intimide par sa seule présence. Cela lui permet bien souvent d'obtenir des réponses rapidement ou encore d'éviter un combat. Ce qui dans le dernier cas, doit probablement quelque peu le décevoir de temps à autres, j'en suis certaine. C'est vrai qu'il est un brin bagarreur et surtout extrêmement casse-cou.  En tout cas, Ab' est un homme fort et droit. Il est loyal et surtout incorruptible. C'est le genre a avoir des convictions et à les respecter. Obstiné et impulsif, il ne fera rien qui va à l'encontre de ses principes peu importe si cela déplait. De toute façon, ce n'est pas le genre a fuir devant les problèmes, mais plus à foncer dedans tête baissée. Il assume toujours ses actes. Il faut dire qu'Abel ne supporte pas la fuite ou la couardise des gens qui rejettent la faute sur les autres. Abel, vous apparaît surement comme trop sérieux et coincé, mais vous avez tort. Avec ses proches, il se dévoile, se révèle. C'est une vraie môme, surtout lorsqu'il se retrouve avec Cilian. Toujours en train de rire ou de déconner, il aime faire la fête et s'amuser. Il est même souvent totalement déjanté. Le ridicule ne l’effraie pas et il est prêt à tout pour amuser la galerie, ce qui croyez-moi donne souvent lieu à des scènes mémorables. Si je devais, le résumé en un mot, ce serait sans aucun doute : épicurien. Il n’est jamais aussi heureux que lorsque que nous sommes tous réunis autour d’un repas en riant.  Il profite de chaque instant. C’est un homme simple qui n’a besoin que des siens et de rien d’autre. Il n’y a qu’à voir de ce qu’il a fait de l’argent de son père. Depuis, toujours Abel s’occupe de nous. Il fait tout pour que nous restions tous ensemble, réunis comme une vraie famille. Et, cet argent, c’est encore pour nous et pour ses amis qu’il l’a dépensé. Comme, par exemple, en achetant ce bar immense pour réaliser le rêve d'Ezra et Malia. Alors, certes, il n’est pas parfait, loin de là. Mais Abel est sans aucun doute l’homme que j’admire le plus sur cette terre.

Arya petite sœur d’Abel




★ Histoire
Le masque tombe, l'homme reste, et le héros s'évanouit.



Tour d'astronomie, Poudlard. Abel & Cilian. Quinze ans.

« Sérieusement ? Je veux dire mec, j'ai rien contre ta mère, hein. Mais, elle essaie de monter une équipe de quidditch avec tous les remplaçants ?! C'est quoi son délire ? » Tu pourrais le prendre mal. Tu le prendrais surement mal si c'était quelqu'un d'autre. Il se serrait déjà pris ton poing dans la gueule. Mais, c'est Cilian. Ton meilleur pote. Ton frère. Tu sais que c'est pas méchant et honnêtement, sa remarque t'amuse au fond. Alors tu ris, en balançant ta tête en arrière pour venir la poser contre la pierre froide du mur. Tu sais qu'il fait ça pour te distraire, parce qu'au fond, il voit bien que t'aimes pas ça. En général, tu restes plutôt discret sur ta vie. T'aimes tout simplement pas en parler. Même à lui. Surtout à lui. Parce que ça t'énerve de le reconnaître, mais parfois tu es jaloux de lui et de sa famille. Une vraie famille. C'est comme ça que devrait être toutes les familles de ton point de vue. Mais, toi, tu n'as rien de tout ça. T'as juste un bordel innommable que personne ne comprend vraiment ou n'arrive à suivre. T'es un putain de cas social. « Non, sérieusement. Ab'. Vas-y, expliques. Balances tout. » Tu tournes les yeux vers lui sans décoller la tête du mur. Il a repris son sérieux. C'est pas de la curiosité mal placé. Il veut juste comprendre, sans doute pour t'aider. Il sait que tu as besoin de te confier à quelqu'un. Tu souris à cette pensée. « Putain, on dirait deux gonzesses qui s'apprêtent à se faire des confidences pendant une pyjama party. » Vous explosez de rire ensemble. Il est vrai que l'image est rare. Vous deux assis en haut de la tour d'astronomie à quatre heures du mat', en train de parler en buvant des bierreaubeures et en vous goinfrant de sucrerie en tout genre. Bien loin du duo infernale que vous êtes habituellement. Tu sors une cigarette et l'allume, en lui tendant le paquet. Vous finissez par arrêter de rire. Après, un moment de silence, tu finis par parler, les yeux dans le vide en direction du ciel. « Elle ne supporte pas d'être seule. Je veux dire de ne pas avoir de mecs. Elle préfère sortir avec le premier connard venu plutôt que d'être toute seule. Enfin, j'exagère. C'était pas tous des connards. » Tu tires sur ta cigarette. « Elle croit qu'en leur faisant des gosses, ils vont rester. Elle a toujours pas compris que ça a l'effet inverse. Parfois, ils essaient. Il reste un temps. Parfois, elle leur refait un autre gosse. Mais, ils finissent tous par se casser. » Cilian t'écoutes, sans un mot. Et, tu lui en es reconnaissant. T'as juste besoin d'en parler, que ça sorte. T'as pas besoin de commentaire ou de tentative de réconfort. Non, tu veux juste qu'il sache. C'est ton meilleur pote après tout. « En fait, mon père la bousillé, je crois bien. » Tu parles jamais de ton père, à personne et il l'a remarqué. « Tu parles jamais de lui. Il t'a fait quoi ? Je veux dire, tu m'as déjà parlé des membres de ta famille. En restant vague. Mais, tu m'as parlé de ta mère et de tes frères et soeurs. » Tu pousses un soupir. T'aimes pas parler de lui. Mais quitte à se confier, autant tout balancer. « Ma mère avait dix-sept et lui vingt-et-un. Elle est tombée amoureuse. Elle l'a suivi en Afrique du Sud. Elle a coupé les ponts avec mes grands-parents pour lui. Ils sont restés ensemble un temps. Elle croyait que c'était l'amour de sa vie. Il paraît qu'il était même heureux quand elle était tombée enceinte de moi. » Tu lâches un rire ironique avant de lâcher. « Pourtant, ça l'a pas empêché de la virer comme une bouse du jour au lendemain. Elle s'est retrouvée seule, à vingt piges, à l'autre bout du monde, avec un gamin en bas âge sur les bras. Cet enflure est blindé de thunes et il lui a jamais rien donné pour l'aider. Il s'est jamais soucié de savoir si elle s'en sortait ou bien de prendre de mes nouvelles. Il s'est contenté de refaire sa vie de son côté avec une nouvelle femme. » Tu marques une pause et termine ta clope avant de l'écraser sur le sol. « Puis, elle est rentrée en Grande-Bretagne. Elle supportait pas d'être seule, alors elle s'est jetée sur le premier mec venu. Et, les jumeaux sont nés. Et, évidemment, il s'est cassé. Après ça, il y a eu d'autres mecs. Et, d'autres gosses. » Tu déballes ton histoire sur un ton fataliste. T'es habitué à tout ça. Pour toi, c'est normal. Tu achèves en dressant le bilan. « Au final, on est déjà sept gosses. Presque tous de pères différents et presque tous sans aucun contact avec eux. » Tu attrapes une bierreaubeurre et ton regard passe sur la lettre chiffonnée de ta mère. « Et, voilà le huitième en route. » Tu sens bien que Cilian ne sait pas quoi dire. T'aimes pas ça. Tu veux pas qu'il s'apitoie sur toi. Tu veux pas que tout ça devienne trop sérieux. Alors, tu lui adresses un grand sourire avant de lâcher. « On fait des paris ? Sur le sexe ? Et, sur le temps que le mec va mettre avant de se faire la malle ? » Il te regarde avec de grands yeux. « Je rigole pas. On fait ça tout le temps. Tu crois que je l'ai gagné comment mon balai. C'était celui d'Ezra, il croyait que Zelia serait la dernière. » Il explose, à nouveau, de rire et vous commencez à lancer vos pronostics.

Londres. Abel et sa famille. Vingt-trois ans.

Tu te souviens quand tu as reçu la première lettre. Celle qui t'annonçait la mort de ton géniteur. Ca t'a fait ni chaud, ni froid. Pas comme à ta mère. Elle a fondu en larme, son mec du moment, a mis ça sur le compte des hormones. Faut dire qu'elle était enceinte jusqu'aux yeux de Lexie. Ta petite soeur. La dernière de la fratrie. La onzième. A croire que, t'as la mère la plus fertile de la planète. A cette pensée, tu lèves les yeux, au ciel, en jetant ta cigarette à terre. Tu t'adosses au lampadaire derrière-toi et tu repenses, ensuite au jour où l'avocat de ton père est venu te trouver. Tu souris en revoyant la scène. Il était tout beau, tout propre, dans son costume trois pièces. Le genre maniaque avec pas un cheveu qui dépasse et habitué aux grandes villas luxueuses. Et, il était là. Assis sur sa chaise, droit comme 'i', au milieu de la petite baraque en désordre et de tous les mômes qui couraient dans tous les sens. Face à toi, ton impressionnante barbe et tous tes tatouages. Tu avais explosé de rire quand il t'avait annoncé la nouvelle. Tu étais le seul héritier. Il n'avait pas d'autre enfant (heureusement, parce que question demi-frères et soeurs, tu es déjà bien servi) et bien qu'en couple, il n'était pas marié. De plus, avec son QI de troll, il n'avait pas pris la peine de laisser un testament. Résultat, tu héritais de tout. Les objets. Les affaires. Les baraques. Et, tout le pognon. Il n'avait jamais rien fait pour toi ou pour ta mère. Ne c'était jamais manifesté. Et voilà, que tu héritais de tout. Tu voulais rien avoir affaire avec lui. Tu voulais rien de lui. Alors, tu avais simplement craché ta haine pour lui au visage de l'avocat. Il avait sorti un papier que tu devais signer pour renoncer à l'héritage. Mais, Malia était intervenu. Elle t'avait entrainé dans la cuisine exiguë et avec Ezra, ils t'ont raisonné. Ce fric, vous en aviez besoin. Il t'a fallu du temps pour l'admettre et ça t'a couté beaucoup, mais tu as fini par céder. Simplement à tes conditions. Vous garderez le strict minimum. Simplement de quoi, vivre sans galèrer. Le reste servirait à rembourser vos dettes et surtout à faire plaisir à tout le monde. Ce fric vous alliez le claquer pour satisfaire la moindre de vos envies. Tu voulais pas le garder. Malia n'aimait pas trop l'idée, mais au moins, vous aviez trouvé un terrain d'entente. Alors, tu avais annoncé à l'avocat que tu changeais d'avis, que ce fric tu allais le prendre. Toujours adossé à ton lampadaire, tu attendais patiemment que tes frères et soeurs finissent leurs visites. L'argent était arrivé quelques semaines plus tôt. Et tu dois avouer que Malia avait raison. Vous en aviez besoin. Et maintenant, plus que jamais. Le mec de ta mère s'était fait la malle trois semaines avant qu'elle accouche et ne donnait plus aucun signe de vie. Quant à ta mère, elle était morte durant l'accouchement. Il n'y avait plus que vous. Plus que toi pour faire en sorte que tout le monde reste ensemble. Pour pas que vous soyez séparé. Et, ce n'était pas avec ton salaire d'auror et celui de barman de ton frère que tu allais arriver à faire vivre tes onze frères et soeurs. De l'autre côté du trottoir, Ezra sort du bâtiment un immense sourire aux lèvres suivi de près par Malia et toute la tribu. Tu t'avances vers eux, en souriant. « Alors ? » Ezra saute partout comme un môme. Mais, après tout c'est ce qu'il est. Même si parfois tu as tendance à l'oublier. Vous avez dû grandir plus vite. Malia, Ezra et toi. Vous êtes les ainés. C'est à vous d'être responsable, et même quand votre mère était toujours là, c'était vous qui vous occupiez de tout le monde. Du coup, parfois, tu enviens à oublier que vous avez seulement, vingt et vingt-trois ans, respectivement. Vous êtes des mômes. « C'est à nous ? Vraiment. Je veux dire tout le bâtiment. Le bar avec toutes les salles. Et, aussi la salle de concert à l'arrière ? T'es sérieux. » En le voyant ainsi, t'exploses de rire. Très vite accompagné des autres, tu t'approches de Malia et lui prend Lexie. « Bah quoi ? C'est pas ce que tu voulais ? Ce n'était pas votre rêve ? » Les jumeaux acquiescent de concert, tout sourire. Malia essaie, tout de même d'intervenir, mais tu la coupes. « Je veux rien entendre, c'était le deal. On prend le fric mais on le dépense. On garde que ce qu'on a besoin. Et puis, vois ça comme un investissement. Vous allez devoir bosser pour aider tout le monde. » Elle se laisse convaincre. Il faut dire qu'elle sait très bien qu'elle ne gagnera pas. Au final, c'est toi qui décides. Tu sors deux trousseaux de clé de ta poche et leur en donne un. « C'est quoi le deuxième ? » Tu te tournes vers Arya et lui adresse un grand sourire. « Tu crois quand même pas qu'on va continuer à vivre dans notre taudis ?! Entassés, à onze, les uns sur les autres. » Face à toi, les visages s'illuminent. Tu as l'impression d'être le père noël et t'aimes ça. T'aimes les voir tous là. Réunis et heureux, comme une vraie famille. Tu tournes les talons, pour faire face au petit immeuble devant lequel tu te tenais, il y a encore quelques secondes. Il s'agit en fait, d'une seule et même maison. Ton sourire s'élargit. « Les mômes, préparez-vous. Je donne le top départ dans quelques secondes pour aller choisir vos chambres. Je précise que chacun à la sienne et que certaine ont une salle de bain. » Tu sais que tes arguments de vente touchent particulièrement tes soeurs. « Avant d'y aller. La suite parentale au dernier étage, avec le dressing et la salle de bain est déjà prise. » Tu arrêtes toute tentative de protestation d'un geste de la main. « Je suis le plus vieux, je décide. Faudra vous y faire ! » Tu savoures l'instant. L'excitation de tes frères et soeurs, te fait rire. Puis, après quelques secondes, tu lances le décompte. « Attention ! Trois. Deux. Un. Go ! » A peine le décompte, terminé que les plus jeunes se précipitent en courant dans la maison. Tu restes seul sur le trottoir avec Lexie dans les bras et les jumeaux. Vous souriez tous les trois en les regardant. Tu sens le regard de ta soeur glisser sur toi. « Quoi ? On avait besoin d'une nouvelle maison. Et puis, l'avantage c'est que c'est juste en face de votre boulot. J'ai pensé à tout. » Tu lui adresses un immense sourire imbécile. « T'es complètement taré, Ab'. Tu le sais au moins ? » Ezra se marre en vous regardant, avant d'annoncer. « Bon, je vais vérifier qu'ils ne s'entretuent pas. » Il part en direction de la maison et tu restes encore un instant avec tes deux soeurs. Tu sais bien que Malia s'inquiète. Toi aussi, mais tu as toujours pris les choses à la légère. C'est ta façon de gérer, elle le sait. Tu passes ton bras autour de ses épaules et dépose un baiser sur sa tempe. « T'inquiètes pas, ma belle. On va y arriver. Regardes nous, on s'en sort déjà plutôt pas mal. » Tu sais que c’est uniquement grâce au fric de ton père et ça te fait mal de l’admettre. Mais, au final, tu t’en fou l’important, c’est que vous vous en sortiez. Et au fond, tu sais que s'il savait à quoi servait son fric, ça le rendrait fou. Et ça, ça te fais marrer. Et puis, tu respectes ce que tu avais annoncé. Vous utilisez l'argent pour tous. Pour faire plaisir à chacun et améliorer vos vies. Vous garderez uniquement ce dont vous avez besoin pour vivre pas plus. D'ailleurs, Malia ferait bien de s'habituer, car dans les mois avenir tu risquais de faire d'autres folies du genre. Pour tes potes et ta famille, car même en achetant sans prêt la maison et le bar, il reste encore de quoi dépenser.

Forêt interdite, Poudlard. Abel, ses collègues, ses supérieurs et les professeurs. Trente ans.

Penché au-dessus des corps dénudés des trois gamines, ta mâchoire se contracte, tu serres les dents. La colère, la culpabilité et la tristesse s'entremêlent, formant un cocktail instable prêt à exploser à tout moment. Tu recouvres les corps et te relèves sans un mot. Comme d'habitude, ton visage est insondable, seul changement un éclat étrange dans ton regard. Quelque chose d'indéfinissable, mais qui te rend encore plus inquiétant et impressionnant qu'à l'accoutumer.  Le plus jeune de tes collègues s'écarte prudemment de ta route, tandis que tu te diriges vers un petit groupe en pleine conversation un peu plus loin. Le directeur de l'école, le professeur Longdubas ; le directeur du département de la justice : Mr Marsh ; le chef du bureau des aurors : Harry Potter ; ainsi que quelques autres professeurs. Les mines sont sombres. Lorsque tu arrives à leur hauteur, tout le monde se tourne vers toi e tu anticipes la question en annonçant d'un ton dur. « Aucun doute. Même mode opératoire. C'est lui. » Prés de trois mois que vous êtes après ce tueur. Trois mois à bosser jour et nuit, sans relâche. Sans rien trouvé. Du moins rien d'autre que des nouvelles victimes. Tu te souviens de chacune d'elles. Elles te hantent. Tu pourrais énoncer leur nom. Dire laquelle a été retrouvé où et quel jour. Dire laquelle était blonde ou brune. Laquelle avait une tâche de naissance ou un tatouage. Ça te ronge doucement mais sûrement. Jamais tu n'as été dans une telle situation. Jamais, tu n'as ressenti une telle impuissance. Parce que vous n'avez rien. Ce fils de cognard est toujours là, dehors. Libre comme l'air. Ça te rends dingue. Pire encore, il s'en prend désormais à des mômes. Car c'est que sont ses trois nouvelles victimes, des gamines. Des gamines qui auraient très bien être l'une de tes sœurs. « Abel ? Vous nous écoutez ? » Les poings et la mâchoire serrée, tu étais parti dans tes ruminations, oubliant ce qui t'entouraient. Ce fut Elias Marsh, qui te sorti de tes pensées. Et pour toute réponse, tu lâches entre tes dents. « C'est des gamines. » La colère transpire dans ta voix et tous le monde se tournent vers toi. Consterné, atterré. Ils ne savent pas quoi dire. En même temps, on est censé dire quoi dans cette situation. Pour ne rien arranger, tu enfonces encore un peu le clou, renforçant un peu plus le mal aise générale. « C'est de notre faute ! » Un de tes collègues proteste. « Dis pas de co… » Tu le coupes dans un accès de rage. « Bien sûr que si. On a été assez con pour croire qu'il s'était arrêté de lui-même. Plus de meurtres. Ah c'était pratique de croire qu'il lui était arrivé quelque chose ou qu'il avait fini par se stopper de lui-même. On a baissé notre vigilance. Résultat, il s'en est pris à des mômes. Si on avait fait notre boulot correctement dés le début, aujourd'hui on aurait pas à annoncer à des parents que leurs gamines se sont mortes. » Tout en parlant, tu avais perdu ton sang froid. Tu te dressais de toute ta hauteur devant l'inconscient qui avait eu la nonchalance de croire qu'il ‘y était pour rien. Un silence pesant régner. Ce fut Potter, qui le brisa. « Abel, calmes-toi ! » Tu sens sa main sur ton épaule qui te tire vers l'arrière pour te faire reculer. « Reprends tes esprits. On est tous conscient de la situation. » Tu recules d'un pas et après une longue inspiration, retrouve ton sang froid, du moins en façade. Pourtant, tout le monde semble toujours aussi tendu. Après un instant, tu reprends d'un ton abrupt. « Je m'occupe d'aller prévenir les familles. » Personne ne veut t'en empêcher, la plupart te connaissent et savent que malgré ce coup de sang, tu sauras faire la part des choses et te montrer bien plus délicat avec les familles que quiconque. Ça étonne toujours, d'ailleurs. Avant de partir en direction du château, tu te tournes vers le collègue sur lequel tu viens de t'énerver. « Tu viens avec moi ! » Ton ton est sans appel. Et lorsque ton collègue se tourne vers votre chef dans l'espoir de trouver une échappatoire, celui-ci acquiesce ta décision d'un hochement de tête. Annoncer la nouvelle aux familles et sans aucun doute, l'une des taches les plus durs de votre métier et beaucoup s'arrange pour l'esquiver, comme lui. Alors aujourd'hui, il n'y échappera pas. Tu y veilleras, ça lui fera peut-être prendre toute cette affaire un peu plus à cœur.




Mon pseudo est wildanfree, j'ai 23 ans et je suis disponible souvent. J'aime quand tout par en sucette sur a CB et j'apprécie moins Aaron (spéciale dédicace pour toi Sarah). J'aimerais ajouter que je vous n'aime fort, mais que vous allez souffrir !  Twisted Evil


©️ Halloween de Never Utopia



Dernière édition par Abel M. Neeson le Mar 26 Mai - 23:06, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
ღ Gryffindor ღ
avatar : Emilie de Ravin
Messages : 386
Date d'inscription : 07/01/2015
Age : 25

RP'zone
Sang: né-moldu
Boutique:
Année: 6ieme année
avatar
ღ Gryffindor ღ
Sarah Ramsey
                                                          
MessageSujet: Re: Abel ∞ La connerie, c'est la décontraction de l'intelligence. Alors, parfois, je me permets d'être con sciemment  Mar 26 Mai - 22:19

Merci pour la dédicace au fait :-D
Je vais te rejoindre un jour, et on se détestera avec joie !

____________

Chercher le grand air
Partir s'enivrer d'horizons
Laisser cet enfer
Pour enfin vivre à pleins poumons
Revenir en haut Aller en bas
Auror
avatar : Ricki Hall (a)
Messages : 26
Date d'inscription : 26/05/2015
avatar
Auror
Abel M. Neeson
                                                          
MessageSujet: Re: Abel ∞ La connerie, c'est la décontraction de l'intelligence. Alors, parfois, je me permets d'être con sciemment  Mar 26 Mai - 22:23

Abel se fera un plaisir de lui casser la gueule Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
ღ Ravenclaw ღ
avatar : Dianna Agron
Messages : 410
Date d'inscription : 19/10/2014

RP'zone
Sang: mêlé
Boutique:
Année: 6ieme année
avatar
ღ Ravenclaw ღ
Naomie June
                                                          
MessageSujet: Re: Abel ∞ La connerie, c'est la décontraction de l'intelligence. Alors, parfois, je me permets d'être con sciemment  Mar 26 Mai - 22:26

Re-Welcome sale gosse <3


____________
Je brûle de tout savoir
Tes rêves sont toujours trop clairs ou trop noirs alors viens faire toi-même le mélange des couleurs.  © alaska. Bazzart  

Revenir en haut Aller en bas
ღ Ravenclaw ღ
avatar : Dianna Agron
Messages : 410
Date d'inscription : 19/10/2014

RP'zone
Sang: mêlé
Boutique:
Année: 6ieme année
avatar
ღ Ravenclaw ღ
Naomie June
                                                          
MessageSujet: Re: Abel ∞ La connerie, c'est la décontraction de l'intelligence. Alors, parfois, je me permets d'être con sciemment  Mer 27 Mai - 10:10

Désolée pour le double post x)

Alors sans surprise j'adore ta fiche C'est pas bien de me faire lire ça au taff è_é le passage où il annonce que la nouvelle maison est à eux m'a foutu des frissons ><

Mais tu me connais maintenant, il y a toujours un "mais" 8D *sors*

Je suis pas une grande chieuse, je pense que vous l'avez remarqué xD Je n'aime pas que les membres se sentent mal parce qu'on les embête avec leur fiche x) Mais j'aurais deux petites choses à te demander quand même =S

1 - Le caractère de ton perso me plait à fond! Du coup j'étais curieuse de savoir comment il réagissait face à ce qu'il se passe en ce moment, avec le meurtrier! Est ce que tu veux bien ajouter quelques lignes à ton caractère et/ou ton histoire pour que ça ressorte un peu s'il te plait? Juste pour dire que ça colle au contexte ^^ Parce que là ta fiche pourrait être copiée/collée dans n'importe quel contexte j'aurais bien aimé que le notre ressorte un p'tit peu si tu veux bien

2 - Je ne suis pas du tout pointilleuse avec cela parce que je sais que je suis la première à en faire des fautes, mais j'ai trouvé qu'il y en avait pas mal dans ta fiche =/ Est ce que tu veux bien la relire rapidement pour en corriger quelques unes? Juste pour te montrer, un petit exemple simplement sur les 4 premières phrases:
Spoiler:
 

Après ça, promis je t'embête plus

____________
Je brûle de tout savoir
Tes rêves sont toujours trop clairs ou trop noirs alors viens faire toi-même le mélange des couleurs.  © alaska. Bazzart  

Revenir en haut Aller en bas
ღ Ravenclaw ღ
avatar : Magdalena Zalejska
Messages : 152
Date d'inscription : 11/05/2015

RP'zone
Sang: mêlé
Boutique:
Année: 6ieme année
avatar
ღ Ravenclaw ღ
Sinead Marsh
                                                          
MessageSujet: Re: Abel ∞ La connerie, c'est la décontraction de l'intelligence. Alors, parfois, je me permets d'être con sciemment  Mer 27 Mai - 10:19

Merci

Je te rajoute ça, sans aucun soucis.

Et pour les fautes, c'est normal. Je disais hier sur la CB aux autres, que j'avais la flemme de relire (c'est pas bien, je sais) et qu'il devait y en avoir.Je voulais regarder ça ce matin, mais tu as été plus rapide que moi. xD Je passe tout ça sur bonpatron et je me relis. Je te dis dés que j'ai terminé.
Revenir en haut Aller en bas
ღ Ravenclaw ღ
avatar : Dianna Agron
Messages : 410
Date d'inscription : 19/10/2014

RP'zone
Sang: mêlé
Boutique:
Année: 6ieme année
avatar
ღ Ravenclaw ღ
Naomie June
                                                          
MessageSujet: Re: Abel ∞ La connerie, c'est la décontraction de l'intelligence. Alors, parfois, je me permets d'être con sciemment  Mer 27 Mai - 10:35

Super

Vite alors, j'ai hâte de le voir en RP

____________
Je brûle de tout savoir
Tes rêves sont toujours trop clairs ou trop noirs alors viens faire toi-même le mélange des couleurs.  © alaska. Bazzart  

Revenir en haut Aller en bas
ღ Ravenclaw ღ
avatar : Magdalena Zalejska
Messages : 152
Date d'inscription : 11/05/2015

RP'zone
Sang: mêlé
Boutique:
Année: 6ieme année
avatar
ღ Ravenclaw ღ
Sinead Marsh
                                                          
MessageSujet: Re: Abel ∞ La connerie, c'est la décontraction de l'intelligence. Alors, parfois, je me permets d'être con sciemment  Mer 27 Mai - 11:32

Bon, je pense que c'est bon. J'ai tout passé sur bonpatron et j'ai rajouté un paragraphe dans l'histoire sur la découverte des corps des trois premiers meurtres qui ont eu à Poudlard. Razz

J’espère que ça ira.
Revenir en haut Aller en bas
ღ Ravenclaw ღ
avatar : Dianna Agron
Messages : 410
Date d'inscription : 19/10/2014

RP'zone
Sang: mêlé
Boutique:
Année: 6ieme année
avatar
ღ Ravenclaw ღ
Naomie June
                                                          
MessageSujet: Re: Abel ∞ La connerie, c'est la décontraction de l'intelligence. Alors, parfois, je me permets d'être con sciemment  Jeu 28 Mai - 13:28


Bienvenue parmi nous !


Félicitations jeune Auror ! !

Te voilà enfin validé et je te sens prêt à te lancer corps et âme dans le RP. Mais laisse moi te dire un petit mot d'abord :


C'est parfait ma belle. J'adore le dernier chapitre c'est cool. Tu pourras aussi faire un lien entre Abel et le PV de Harry si tu veux bien ^^ Oh et je veux un lien avec Nao j'ai déjà des idées si ça te tente



Il te faut désormais venir valider ton avatar ici et ton patronus ici (attention, pas plus de quatre personnes sur le même patronus!).
Tu peux désormais te rendre ici pour lire tout ce qu'il faut afin de tout savoir sur le fonctionnement de cette école.
N'hésite pas à te rendre ici pour suivre les intrigues et y participer, afin de te tenir au courant de ce qu'il se passe dans les couloirs.
Si tu veux faire partie d'une équipe de Quidditch, de l'équipe du journal, ou encore si tu veux réclamer tes joyaux c'est ici que ça se passe.
Si tu veux connaître le nom de tes professeurs, va faire un tour dans les postes vacants.
Enfin, nous te conseillons de faire une jolie fiche de liens ici afin de te faire rapidement des amis (elle n'est pas obligatoire).

A bientôt sur les topics je l'espère !


©️ Halloween de Never Utopia


____________
Je brûle de tout savoir
Tes rêves sont toujours trop clairs ou trop noirs alors viens faire toi-même le mélange des couleurs.  © alaska. Bazzart  

Revenir en haut Aller en bas
Auror
avatar : Ricki Hall (a)
Messages : 26
Date d'inscription : 26/05/2015
avatar
Auror
Abel M. Neeson
                                                          
MessageSujet: Re: Abel ∞ La connerie, c'est la décontraction de l'intelligence. Alors, parfois, je me permets d'être con sciemment  Jeu 28 Mai - 14:29

Merci

Oh oui, avec plaisir. J'ai hâte de voir ce que tu me réserves. d'ailleurs, je vais faire ma fiche de ce pas.
Revenir en haut Aller en bas
ღ Hufflepuff ღ
avatar : Jenna-Louise Coleman
Messages : 148
Date d'inscription : 23/02/2015

RP'zone
Sang: né-moldu
Boutique:
Année: 7ieme année
avatar
ღ Hufflepuff ღ
Kairi S. Destiny
                                                          
MessageSujet: Re: Abel ∞ La connerie, c'est la décontraction de l'intelligence. Alors, parfois, je me permets d'être con sciemment  Jeu 28 Mai - 20:25

Rebienvenue à toi ! Very Happy. Avec à peine quelques heures de retard .

____________



©️BlackJack
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
                                                          
MessageSujet: Re: Abel ∞ La connerie, c'est la décontraction de l'intelligence. Alors, parfois, je me permets d'être con sciemment  

Revenir en haut Aller en bas
 

Abel ∞ La connerie, c'est la décontraction de l'intelligence. Alors, parfois, je me permets d'être con sciemment

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Peur d'avoir fait une connerie
» Exemple de connerie ebay
» Weigelia "Abel Carrière"
» la connerie du matin
» Tour du Cantal 2009

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hominum Revelio :: Let's play :: Passage du Choixpeau :: Féliciations, vous êtes un sorcier!-