AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue dans notre petite famille
Venez, on ne mord pas, et on adore les RP
Sang Pur
Les inscriptions pour des Sang-Purs sont règlementées. Merci de lire ce sujet
Les maisons
Merci de ne pas oublier qu'il n'y a pas que Serpentard et Gryffondor : les Pouffy's ont aussi besoin de vous pour gagner la coupe des maisons !
Hogwarts Games
Vite vite! Viens voir! Le Hogwarts Game de la semaine est lancé : Ici

Partagez | .
 

 Une lettre explosive [feat Shawn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ღ Ravenclaw ღ
avatar : Taylor Swift
Messages : 41
Date d'inscription : 19/06/2015

RP'zone
Sang: mêlé
Boutique:
Année: 6ieme année
avatar
ღ Ravenclaw ღ
Jesse A. Anderson
                                                          
MessageSujet: Une lettre explosive [feat Shawn]  Mer 5 Aoû - 15:37



Jesse Anderson & Shawn McAllistair
❝ la famille, ah quel bonheur ! ❞

La journée avait bien commencé pour Jesse qui avait profité de la fraicheur matinale pour se rendre dans le parc. Revêtue de son jogging moldu et d’une petite veste pour la protéger du froid, elle s’était lancée dans l’une de ses activités favorites : la course à pied. Elle aimait sentir la caresse du vent qui lui donnait alors l’impression de pouvoir s’envoler.

Ce matin, ce fut plutôt la morsure du froid qui l’accompagna dans les premiers mètres. Des petits nuages de fumée s’échappaient de sa bouche à chacune de ses respirations. Cela fit sourire la jeune fille qui s’imagina aussitôt transformée en locomotive. Mi-humaine, mi-machine avalant des kilomètres sans que personne ne la voit passer autrement que par ces petits signaux de fumée. Ou bien, c’auraient pu être d’anciens messages d’un peuple indien, voyageant jusqu’aux confins de la terre pour trouver les derniers descendants capables de les lire.

Bref, vous l’aurez compris, comme souvent lorsqu’elle courait, les pensées de Jesse s’évadaient plus encore que ses muscles ne s’activaient. La jeune serdaigle n’avait pas froid en ce début de Novembre, bien au contraire, elle irradiait de l’intérieur. Elle fit plusieurs tours, tracés dans l’herbe humide de rosée du parc, avant de ralentir le rythme petit à petit. Son ventre poussa un petit grognement plaintif alors qu’elle jetait un œil à sa montre. Oui, il était plus que temps de remonter si elle voulait pouvoir enchaîner une bonne douche chaude et un petit déjeuner avant d’aller en classe. Bah, en deux trois foulées, elle aurait regagné le dortoir !

Sitôt dit, sitôt fait ! La jeune fille croisa les premiers levés alors qu’elle remontait les marches au pas de course pour remonter à son dortoir. Certains la regardèrent plutôt étonnés mais les Serdaigles y firent à peine attention. Ils s’étaient habitués à la fille de militaire assez toquée pour aller courir dehors alors que le soleil était à peine  levé.
Jesse s’engouffra sous la douche, laissant l’eau couler sur son corps avec délice. Un à un elle sentait ses muscles se détendre petit à petit. Ah ça faisait un bien fou ! La jeune fille se laissa aller à fermer les yeux, savourant avec délice ce nuage de douceur. Elle aimait courir mais plus encore elle aimait ce sentiment de bien-être mêlé à une certaine satisfaction lorsqu’elle s’arrêtait enfin. Elle avait avancé au lieu de dormir, sa journée pouvait pleinement commencer. Papa aurait été fier de la voir ainsi.

Son ventre grondant de plus en plus fort l’incita à finir de se préparer. L’uniforme enfilé et les livres de classe attrapés, Jesse n’avait plus qu’à aller prendre son petit déj ! Elle dévala les marches à son habitude et se rendit à la Grande Salle où elle retrouva la plupart de ses camarades déjà attablés. Certains étaient encore à moitié endormis, ce qui amusa la demoiselle. Elle se leva pour s’emparer elle-même du pichet de jus de citrouille après avoir demandé plus de trois fois à son voisin. Décidement, celui-là avait toujours du mal !

Quoique…la scène lui en rappelait une autre de la semaine dernière. McAllistair l’avait entrainé à Pré-au-Lard pour boire quelques verres-chose qu’elle ne faisait jamais-un soir et le lendemain avait été des plus horribles qu’elle eut à affronter. Jesse ne put s’empêcher de grimacer en y repensant. Enfin, ça n’entamerait pas sa bonne humeur ! Aujourd’hui,il lui semblait que rien ne le pourrait.

C’était sans compter l’arrivée du courrier. Un hibou se dirigea droit sur elle, une lettre attachée à la patte. Au milieu de tout ces battements de plume, la Serdaigle ne se focalisa pas entièrement sur celui-ci, persuadée qu’il s’agissait des habituelles nouvelles de sa mère. Mais en détachant la lettre, elle blémit. L’enveloppe était rouge. Non ! Ils n’avaient pas osés ! Qui ? Maman était à l’hôpital ! Et papa n’était qu’un moldu ! Comment diable… Par la barbe de Merlin, il fallait agir vite ! Certaines têtes, s’étaient déjà tournées dans sa direction avec un sourire goguenard.  Ceux de ses amis étaient plutôt compatissants. « Dépêche-toi. » entendit-elle et elle ne put qu’approuver.

D’un geste vif et précis, elle détacha la missive, avant de se lever de table en courant vers le grand hall. Elle parvint jusqu’à la sortie de celui-ci lorsque la lettre s’anima entre ses mains, lui explosant les tympans au passage avec la voix de son paternel.

« Jesse Axelle Anderson, COMMENT AS-TU OSE SECHER LES COURS POUR TE RENDRE EN VILLE ?? EST-CE QUE C’EST COMME CELA QUE JE T’AI ELEVE ? NON QUE JE SACHES … »
Jesse se mordit les lèvres, contemplant horrifiée la lettre qui s’égosillait sous ses yeux. Plus que la voix, son père avait les mots pour faire mal. C’était un soldat : à la guerre comme à la guerre et même sa propre fille ne dérogeait pas à cette règle en temps de conflit. En plus, elle ne pouvait même pas répliquer ! Tout ce qu’il disait était vrai ! Elle était coupable. Il n’y avait rien à y ajouter.

« …DEMOISELLE EN COMPAGNIE D’UN GARCON ! SEULE ! TU ES FOLLE ?! DANS UN BAR EN PLUS ! INCONSCIENTE ! MAUVAISE GRAINE ! SOLDAT DE PLOMB !... »

Et cela continuait un moment encore. La jeune fille regarda en arrière mais comme elle s’était avancé au fur et à mesure avec la lettre, elle était désormais de l’autre côté de la grande porte du Hall. Jesse ne pouvait en être sûre mais le son ne devait plus s’entendre de la Grande Salle. Ou du moins l’espérait-elle. La voix d’Erik résonnait contre la paroi de pierre et s’envolait dans l’étendue du parc. La serdaigle mortifiée écoutait les derniers reproches qui pleuvaient en masse lorsque le hurlement paternel se tut pour laisser place à la voix douce de sa mère.

« Ma chérie, même si j’ai laissé ton père parler jusque là, sache que je partage son point de vue. Tu nous as beaucoup déçus. Nous ne nous attendions pas à cette attitude et koff koff…tâche de ne plus enfreindre les règles à l’avenir. Koff Travaille koff koff bien. »

La lettre se déchira sur la dernière quinte de toux de sa mère laissant la jeune fille désemparée. Jesse se laissa glisser contre les murs de pierre froide. Quelle idiote elle était ! Tout ça pour quelque instants de liberté ! Et McAllistair qui se vantait qu’on ne les attraperait jamais. C’est tandis qu’une larme glissait le long de sa joue que la bleue et bronze réalisa qu’il s’était bien trompé.

© Mzlle Alice.

____________
Mon amour je t'ai vu
Au beau milieu d'un rêve
Mon amour un aussi doux rêve
Est un présage d'amour
 Belle au bois dormant + smoak.
Revenir en haut Aller en bas
https://linyinlove.wordpress.com/
 

Une lettre explosive [feat Shawn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Floraison explosive de mon Cactus à feuilles !
» [Jeux - fil rouge] Change une lettre du mot précédent.
» lettre a Monsieur Borloo,
» Liste de noms 2015:lettre L !
» URGENT : Lettre au maire d'agde pour des Chats menacés de mort

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hominum Revelio :: Poudlard :: Extérieur de Poudlard :: Parc-